FR EN

Mambourg Gewurztraminer

2018-12-12 Imprimer Envoyer

Les grands crus

Mambourg Gewurztraminer

Alsace Grand Cru
2007
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.

Jolie matière délicate d'un gewurztraminer à consommer à l'apéritif ou sur entrées fines plutôt que sur des desserts où le sucré l'écraserait. A essayer sur cuisine indienne, genre trandoori.


Terroir :

Exposé plein Sud à flanc de colline, le Mambourg domine Sigolsheim. C’est l’un des coteaux les plus avancés de la plaine d’Alsace. Il profite d’une durée d’ensoleillement optimale. Le sol calcimagnésique se développe sur les conglomérats calcaires et marnes de recouvrement tertiaire des collines.
Les rendements qui ne sont jamais élevés privilégient la qualité.

Vinification :

Après la fermentation, commence la phase de l'élevage. Cette étape est primordiale pour que le vin affirme sa structure et ses arômes.
Pendant cette période, les fines particules en suspension dans le vin (débris de rafles et de pellicules, levures et substances protéiques) se déposent doucement au fond des cuves pour former la lie. Cette dernière apporte du gras au vin.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 12 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 2 à 3 ans avant d’être commercialisé.
L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Dégustation :

1ère dégustation :

Couleur : Jaune vif. Nez complexe de  pétales de roses et de cannelle. Classique, forte concentration de ce vin et du gras.
La douceur est ici en parfaite harmonie avec le fruit du vin et l'acidité. Le niveau de récolte a été considérablement réduit par la grêle et cela se voit. Une beauté.

 

2ème dégustation :
Un vin ample et profond, dense en bouche avec un moelleux mesuré et du gras, très long en bouche avec une salinité très présente. Une réussite magnifique dans un millésime où il a fallu trier les raisins. 18/20 2012-2027
Visite le 7 avril 2010 - Thierry Meyer - l'Oenothèque d'Alsace

 

3ème dégustation :

"Très jolie robe à la teinte jaune or claire. Beaux reflets lumineux, scintillants finements teintés or jaune pâle. Robe d'une très belle fraîcheur & limpidité.
Nez très fin, subtilement aromatique, gewurztraminer oblige, d'une très grande délicatesse - aucune exubérance. Senteurs très raffinées d'un environnement floral & gracieusement épicé, pour laisser réssurgir une exquise minéralité associée à des notes aromatiques sensuelles, fleur d'oranger, huile de noisette, d'amande douce, d'argan, ... sur un fondant très subtilement confit : cédrat, dattes, ... et massepain.
Bouche à l'attaque très fine & même délicate. Subtiles saveurs aromatiques, presque un peu discrètes d'abord, puis on  se laisse gentiment envahir dans la souplesse, par une opulence modérée, fraîche & tenderement épicée. Saveurs de pâte d'amandes enrobée de notes florales finement prisées."
Alain SEGELLE - 22 août 2012

Accord mets-vins :

" Jolie matière délicate d'un gewurztraminer à consommer à l'apéritif ou sur entrées fines plutôt que sur des desserts où le sucré l'écraserait. A essayer sur cuisine indienne, genre trandoori. T° : 10-11°C"
Alain Segelle - 20 Août 2012

 

Echelle de perception sucre/acide :

Cette échelle est subjective, elle dépend de votre perception du sucre et de l'acidité. Chacun sucre son café différemment, chacun va avoir un seuil de perception et de l'acidité et du sucre qui lui est propre. Notre engagement par cette échelle est le résultat de la perception de la sucrosité par une dégustation. Ces indications sont données pour une période de trois ans. Après ce temps, la perception de la sucrosité peut évoluer.
Position 8/10 : pinots gris, gewurztraminers gras et riches des grands crus Furstentum et Mambourg.

Presse :

" Bouche serrée, minérale, difficile d'accès à ce stade, mais la finesse florale qui revient bien nous fera patienter sans crainte, il est d'équilibre sec.
" LE GUIDE BETTANE & DESSEAUVE DES VINS DE FRANCE 2013 - page70 - 16,5/20

 

92 - 2007 Domaine Paul Blanck Gewurztraminer Mambourg
Bright yellow. Complex nose offers cured meats, rose petal and cinnamon. Broad, dry and classic, with a lovely light touch considering this wine's considerable concentration and fat. The sweetness here is in perfect harmony with the wine's fruit and acidity, and its sneaky rising finish is quite fine. The crop level was cut drastically by hail and it shows. A beauty.
Stephen Tanzer's International Wine Cellar - Issue 141: November/December 2008- Alsace 2007 and 2006