FR EN

Sommerberg Riesling

2018-12-13 Imprimer Envoyer

Les grands crus

Sommerberg Riesling

2004
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.

Type du vin : Blanc sec Aromatique
Cépage : Riesling
12,5% alc/vol
Temperature : 10°C
Conservation : 10 années

Terroir :

Le Sommerberg s’étend au pied des Trois-Epis, au Sud de Katzenthal et au Nord de Niedermorschwihr.
Situé sur un coteau en très forte pente (45°), ce lieu-dit est orienté plein Sud et s’élève à près de 400 m d’altitude.
Le substrat granitique à deux micas, dit de Turckheim, en état de désagrégation très avancé, donne naissance à ces arènes granitiques, riches en éléments minéraux, et si propices à la culture de la vigne.

Vinification :

L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation des moûts démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes dans le jus et dure en général de 4 à 10 semaines. Elle se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox, pour favoriser l’expression des arômes typiques du cépage.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 12 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 2 à 3 ans avant d’être commercialisé.
L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Dégustations :

1ère dégustation :
Robe d’une très jolie teinte jaune or. Reflets entre blé d’or & éclats d’émeraude, d’un bel aspect finement trempé.
Nez relativement bien ouvert, qui exprime d’agréables senteurs acidulées mi-florales, mi-fruitées. Un subtil méli-mélo d’odeurs rappelant les bonbonnières, sucres d’orge, pommes d’api, guimauve, … sur un fond d’ « eau de toilette » assez précieuse. Rien de banal en cela !
Bouche à l’attaque assez charnelle ; structure fine, délicate, précieuse tout en s’imposant en matière. Corsage finement dodu, gracieusement enrobé de dentelles soyeuses pour l’apparence & le côté chic ; le tout habillé de flanelle et assurant longueur & vitalité.
Vin prometteur tout étant déjà bien appétissant … tout comme les bons plats & fumets à servir avec, en commençant par une blanquette de poissons (ou de veau) aux zestes de citron, etc …
A suivre !
Alain SEGELLE - Août 2006

Accords mets-vins :

Vin prometteur tout étant déjà bien appétissant … tout comme les bons plats & fumets à servir avec, en commençant par une blanquette de poissons (ou de veau) aux zestes de citron, etc …

Presse :

- Balade autour du Riesling/ reportage : Domaine Paul Blanck, le riesling sans compromis.
Grand cru Sommerberg : des vins droits et minéraux, de très bonne garde.
2004 : du gras, de l'ampleur, et toujours l'arôme de la racine de gentiane, qui colle presque partout au millésime.
L'amateur de Bordeaux - Dec08/Jan09

- Note 17/20 -  page 61 - Guide vin 2009 - nos 6400 meilleurs vins de France - GAULT MILLAU.

- "Sur le millésime 2004, les rieslings atteignent une belle dimension de terroir. Nous avons aimé la pureté l'exostisme et les épices du grand cru Sommerberg".
Guide La Revue du Vin de France - les meilleurs Vins de France 2008

- "Robe claire et intense aux reflets verts, limpide et brillante. Nez plaisant, agréable et d'une bonne intensité sur des notes de fleurs, d'herbe et une pointe d'agrumes. Attaque franche et fraîche. Bouche puissante sur un beau volume, à la fois imposante et grasse. Finale équilibrée et harmonieuse d'une bonne longueur."
Un vin riche et d'un beau volume.
A boire à partir de : 2010 - Maturité : 2011 - A boire avant : 2022
Note 16/20"
Le guide Fleurus des Vins 2007

- LE SOMMERBERG : UN FORT BEAU GRAND CRU
"Vin fin et sec. Deux belles vertus pour ce vin à l'acidité bien présente... quoiqu'un brin terpénique se manifeste, mais à peine. Il peut déjà se boire à table avec un grand plaisir."
L'art et le vin n°66 - juin 2007

- Note 90 - (Provenant de vignes plantées en 1930). Or pâle. Le nez suggère subtilement les fleurs et les minéraux. Pas vraiment sec (12 g/l s.r.) mais dense et chargé de matière ; présente un caractère de vieilles vignes, crémeux. Riche, large et subtilement complexe, avec une fin de bouche tactile.
Nov/Dec 06- By Stephen Tanzer