FR EN

Rosenbourg Riesling

2018-12-13 Imprimer Envoyer

Les crus

Rosenbourg Riesling

2000
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.
Type du vin : Blanc sec Aromatique
Cépage : Riesling
Alcool : 12 % alc/vol
Température : 10 - 12 °C
Conservation : 7 années

Terroir :

Cru situé sur le ban de la commune de Riquewihr, est orienté vers le soleil levant.
Calcaire, silice et limons y sont mêlés et y produisent des vins robustes empreints d'une note fumée spécifique à ce lieu-dit.

Vinification :

L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation des moûts démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes dans le jus et dure en général de 4 à 10 semaines.
Elle se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox, pour favoriser l’expression des arômes typiques du cépage.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 6 à 9 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 1 à 2 ans avant d’être commercialisé. L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Dégustation :

1ère dégustation
Visuel : Robe d’une fine teinte jaune d’or-vert claire, reflets lumineux, scintillants, finement pailletés, jaune-or canari, chaume fraîche.
Olfactif : Nez d’une premier contact floral : accacia, tilleul, verveine et d’épices encore à peine affranchies (jasmin, thé floral, ….sur un fond balsamique encore très naissant. Odeurs subtiles et fines.
Bouche : A l’attaque fraîche et régulière. D’un caractère bien vivant, jeune et chic, élégant ….cela habille déjà bien et de jolis sourires conquérants devraient bien en séduire d’ici quelques mois et années. Bonne matière d’ensemble à la fois vivace et friande, un rien chaleureuse. Plus fine garde arrière qui ne lâchera qu’aux plus patients avec poissons de la Baltique, voire daurade aux échalotes grises.
Commentaire de M. Alain SEGELLE – 19.11.2001

2ème dégustation
Un vin d’approche plurielle sur le gras, la rigueur et la profondeur expressive du terroir (essentiellement granitique, plus calcaire). L’archétype du riesling : grande finesse, assez robuste, minéralité juvénile, arômes vigoureux (sur les amers d’agrumes comme l'orange amère et des épices douces comme le fenouil et un peu de laurier), grande allonge en bouche sur une acidité qui vibre à l’unisson. A deux doigts du coup de cœur.
Apogée : 2004/2005
Dégusté en juillet 2002 par Jean-Louis Sampoux et Stéphane Dechevis - Alsace-Terroir, site dédié au vin d'Alsace.

Accords mets-vins :

A décanter absolument.
Langouste, crustacés et fruits de mer.
Sandre, anguille, quenelles de brochet, poissons.
Poularde et volaille.