FR EN

Crémant d'Alsace Extra-Brut

2018-12-12 Imprimer Envoyer

Les cépages oubliés

Crémant d'Alsace Extra-Brut

1999
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.
Type du vin : Pétillant
Cépage : Environ 90% de Pinot Blanc avec principalement des variations de Pinot Gris et une touche de Chardonnay
Alcool : 12 % alc/vol
Température : 8 °C
Conservation : 4 années

Terroir :

Graves, sable et terroirs argilo-calcaires, d'exposition sud.

Vinification :

Méthode traditionnelle (champenoise).
Comme pour le Champagne, le pétillement du Crémant est du à une deuxième fermentation en bouteille.
Le vin de base est mis en bouteille avec un ajout de liqueur de tirage (sucre et levures). Les bouteilles sont couchées sur latte en cave.
La deuxième fermentation ou "prise de mousse" se déroule lentement, à basse température. Le vin vieillit 36 mois sur son dépôt de levures. Ensuite, les bouteilles sont placées goulot en bas sur des pupitres. Le dépôt de levures est entraîné contre le bouchon par remuage. Puis, ce dernier est congelé par trempage dans une solution de glycol à -30°C et il est éjecté de la bouteille par la pression du gaz carbonique.
Enfin, la bouteille est remplie par un ajout de liqueur "non dosée" (vin sans sucre) pour donner un Crémant Extra-Brut.

Elevage :

Elevage sur latte de 36 mois. Le crémant vieillit encore plusieurs mois en cave avant d'atteindre son optimum de maturité.

Dégustation :

Robe d’une belle teinte jaune d’or claire. Reflets finement dorés. Belle luminosité. Belle mousse fine et crémeuse, bien blanche. Très fines bulles constantes.
Nez relativement frais et régulier. Fines senteurs florales et fruitées: amandes, pommes, poires, nèfles sur fond de vergers et d’arrière boutique de mercerie-pâtisserie ou en 2 mots bonne humeur de gâteaux secs, de biscuits ou boudoirs.
Bouche d’attaque mi-fraîche, mi-friande d’un bien agréable caractère. Fine matière vineuse, distraite par de subtiles bulles minuscules. Plaisantes saveurs régulières, sans vices, ni vagues.
Très bon produit dans le fin du classique.
Alain Segelle - CIDD – Janvier 2004

Accords mets-vins :

Finale traditionnelle à peine plus chaleureuse qu’il ne faut et idéal pour vin d’honneur et biscuiterie sucrée salée (modérément).