FR EN

Furstentum Gewurztraminer (SGN)

2018-12-18 Imprimer Envoyer

Les Sélections de Grains Nobles

Furstentum Gewurztraminer (SGN)

1999
1 bt de 0.375 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.
"Un petit flacon qui contient un grand nectar, issu d’un millésime comparable aux grands millésimes de référence 1976 et 1983. "
Cité page 71 - Bettane&Desseauve - Classement des meilleurs Vins de France 2004.


Terroir :

Le Grand Cru Furstentum se situe à 400 mètres d'altitude en plein sud. Il est l'un des derniers îlots, vestige des temps sub-méditerranéens que connu l'Alsace. La nature du sol y est très caillouteuse, filtrante car la roche mère calcaire y affleure.

Vinification :

Pour élaborer des vins botrytisés, il faut un ensoleillement exceptionnel favorisant une floraison précoce, une très longue maturation du raisin et une pluviométrie faible, en fin d'été et en automne, optimisant la concentration en sucres. Ainsi la pourriture noble peut se développer, ce champignon magique très fugace et sensible qui transforme le raisin en élevant l'acidité du jus et apporte quantité d'arômes complexes (miel, fruits très mûrs).

Les grains nobles sont cueillis grain à grain et par passages successifs. Les raisins récoltés sont confits par le développement de la pourriture noble (Botrytis Cinerea). Cette concentration rend l’identité du cépage plus discrète au profit d’une complexité et d’une puissance exceptionnelles.
L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin, en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox. Elle démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes sur la peau du raisin.
Quant à Botrytis Cinerea, il permet de concentrer naturellement les raisins en sucre (80 à 150 g/l) et en acidité. Il en résulte un vin liquoreux complexe et très concentré, au potentiel de longue garde.

Elevage :

Après la fermentation, commence la phase de l'élevage. Cette étape est primordiale pour que le vin affirme sa structure et ses arômes.
Pendant cette période, les fines particules en suspension dans le vin (débris de rafles et de pellicules, levures et substances protéiques) se déposent doucement au fond des cuves pour former la lie. Cette dernière apporte du gras au vin. Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 4 à 5 ans avant d’être commercialisé.
Plus puissant que le vin de Vendanges Tardives, vous pourrez le conserver au delà de 15 ans.

Dégustation :

1ère dégustation
Belle robe à la teinte jaune-or à la fois chic et riche. Reflets généreux, ambre-jaune d'une belle richesse, étoffe pleine.
Nez très mûr de fruits confits mêlant des agrumes et des potirons en succulente macération, à confire avec des coings, des caramboles, mais aussi de la poire et des épices florales et minérales. Bonne structure constante. Timide évolution sur de délicieuses notes biscuitées avec zestes et graines, amandes.
Bouche dotée d'une fine attaque chaste, pudique proportionnellement à une ouverture riche, opulente, crémeuse, vineuse et voluptueuse. Grande suavité qui remplit bien la bouche d'une certaine crème tout à son bonheur gusto-tactile. Puis, explosion de saveurs poivrées, épicées, pimentées d'une gracieuse persistance. Avec du feu mais aussi beaucoup de plaisir en bouche et rétroolfaction.
Et, prenez le temps de noter les caudalies..... Un délice.
Dégusté par C.I.D.D. Alain SEGELLE - Juillet 2003.

2ème dégustation
Un Must que j’ai déjà eu l’occasion de commenter par ailleurs avec beaucoup de grâce !
La Soirée fut tellement BELLE & ce Vin est si délectable que vous m’excuserez de l’avoir bu (bien sûr « savouré ») avec mes hôtes. T° : 12-13°C.
Amitiés( bio) bachiques.
Alain SEGELLE - Dégustations commentées à l’occasion d’une soirée bachique ce lundi 27 février 2006.

3ème dégustation
Seuls les raisins confits par le Botrytis cinerea sont ramassés, grain à grain, par  tris successifs. Lorsque les conditions climatiques sont favorables, la pourriture noble concentre les sucres et l'acidité naturelle du raisin. le vin qui en résulte est un nectar voluptueux, d'une infinie douceur et d'une longueur interminable (15° d'alcool)17/01/09 - Vins et Viticulteurs Journal du Vigneron - Millésimes du vin - Institut d'Oenologie - 13090 AIX EN PROVENCE

Accords mets-vins :

Vin d'apéritif ou de dégustation pour les grandes occasions.
Foies d'oies naturels.
A revoir également avec cuisine asiatique riche, riz, soja et eaux-de-vie.

Presse :

- Une pure merveille à la robe jaune or intense et légèrement ambrée. A peine approchai-je le verre de mon nez que s'affirmaient des notes de fruits mûrs, presque confits, de coing et de poire, précédant des notes plus fraîches d'agrumes et d'amande, avec en deuxième nez le côté grillé et biscuité qui se retrouvait ensuite en bouche. L'attaque est nette, soyeuse et surtout très riche avec des flaveurs d'épices douces puis fortes, avant une rétro-olfaction exceptionnelle de crème au miel. Un grand nectar de grands gourmets.
L'épicurien - le guide 2008 de l'art de vivre.

- Un petit flacon qui contient un grand nectar, issu d’un millésime comparable aux grands millésimes de référence 1976 et 1983. - Cité page 71 - Bettane&Desseauve - Classement des meilleurs VINS de France 2004.

-
Deeply pitched aromas of honey, earth and fig, along with some roasted high tones. Fat, dense and expressive, with more earth, fig and date flavors than ripe fruit. Shows good vineyard character, but finishes slightly warm and bitter-edged. Could use a bit more freshness.
Stephen Tanzer’s, International Wine Cellar-July/ August 2001

Has been awarded a SEAL OF APPROVAL by the tasting panet at the International Wine Challenge 2004.