FR EN

Altenbourg Pinot Gris (VT)

2018-12-13 Imprimer Envoyer

Les Vendanges Tardives

Altenbourg Pinot Gris (VT)

2001
6 bts de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.

Type du vin : Blanc Moelleux
Cépage : Pinot Gris
12 alc/vol
Temperature : 10-12 °C
Conservation : 20 années

Terroir :

Le lieu-dit "ALTENBOURG" se situe juste sous le Grand Cru "FURSTENTUM" à 300 mètres d'altitude. En pente douce, il est de composition argilo-calcaire.
Ilôt, vestige des temps sub-méditerranéen que connu l'Alsace.
Produit des vins riches, fins, élégants, avec du corps.
Les caractéristiques olfactives de pétale de roses et notes végétales ou florales sont classiques.

Vinification :

Plusieurs semaines après le début des vendanges, les raisins sont récoltés en surmaturité (concentration minimale de 408 g/l).
Le développement de la pourriture noble (Botrytis Cinerea) dessèche naturellement les grappes sur le pied de vigne.
L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin, en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox. Elle démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes sur la peau des baies.
Quant à Botrytis Cinerea, il permet de concentrer les raisins en sucre (30 à 80 g/l de sucres résiduels) et en acidité. Il en résulte un vin liquoreux riche et complexe, au potentiel de longue garde.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 12 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 4 à 5 ans avant d’être commercialisé.
Vous le dégusterez dans les 10 ans pour profiter pleinement de sa fraîcheur aromatique.

Dégustation:

1ère dégustation
Très belle robe à la teinte jaune-or. Reflets généreux et bien habillés, jaune bouton d'or et jaune or paille finement dense.
Nez doté d'exquises senteurs aromatiques tout en diffusant langoureusement, percimonieusement des odeurs de fruits très mûrs et même confits : pêches, brugnons, prunes, ... et des senteurs racées, vineuses, balsamiques et épicées : pollen, gelée royale, benjoin, armoise.
Bouche à l'attaque charnelle, d'une savoureuse densité qui emplit bien la bouche et entoure vivacité et vitalité. Belles notes séveuses, fruitées, épicées : raisins, poivre blanc, coriandre, ... avec beaucoup de gras et de générosité dans une opulence bien maîtrisée.
Jolie matière régulière et d'un somptueux étalement gusto-olfacto-tactile.
Une splendeur et une merveille de gourmets.
Dégusté par C.I.D.D. Alain SEGELLE - Juillet 2003.

2ème dégustation
Très belle robe à la teinte jaune or vert bronze.
Reflets d’une grande luminosité & onctuosité.
Nez d’une exquise intensité aromatique, allant « de l’odeur de bougie que l’on écrase sur un parchemin » à celles encore plus méritantes & séveuses de fruits pochés au sirop (quetsches, prunes d’Ente, …) et de graines sèches (pignon, sésame, …). Race & Gourmandise.
Bouche à l’attaque on ne peut plus diplomatique, où rien ne dépasse et n’a guère plus envie de dépasser … sauf les coquines & les gourmands qui abuseraient de foie gras & autres victuailles de savoureux renoms. Un Prince pour vous servir ! T° : 12°C.
Alain SEGELLE - Dégustations commentées à l’occasion d’une soirée bachique ce lundi 27 février 2006

Accords mets-vins :

Foies d'oies naturels.
Gâteau de homard, ris de veau aux morilles, fricassée de volailles.
En dégustation, pâtisseries, gâteaux à la crème, bavarois légers, sabayon de framboise.

Presse :

- Vin richement botrytisé (17,4° potentiels), à la sucrosité onctueuse bien équilibrée par l'acidité.
Les meilleures bouteilles du millésime 2001 - La Revue du Vin de France - Juin 2002.