FR EN

Schlossberg Riesling

2018-12-12 Imprimer Envoyer

Les grands crus

Schlossberg Riesling

2005
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.

Type du vin: Blanc sec Aromatique
Cépage: Riesling
12,5 % alc/vol.
Température: 10-12 °C
Conservation: 20 années

 


Terroir :

Un terroir exceptionnel : le coteau du Schlossberg repose à une altitude de 200 à 300 mètres sur les migmatites de Kaysersberg et le granit intrusif de Thannenkirch, dont les arênes constituent un terroir d'excellente fertilité minérale, sableux grossier et argileux à la fois.
La diversité des minéraux rencontrés (potassium, magnésium, fluor, phosphore) déterminent la finesse et la multiplicité des arômes de ses crus.
En forte pente, le Schlossberg nécessite une culture en terrasse.

Vinification :

L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation des moûts démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes dans le jus et dure en général de 4 à 10 semaines. Elle se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox, pour favoriser l’expression des arômes typiques du cépage.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 12 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 2 à 3 ans avant d’être commercialisé.
L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Note de dégustation :

Couleur jaune clair avec de beaux reflets verts.
Au nez : citron, fumé, minéraux et pamplemousse.
En bouche : riche, mélange d'ananas, pamplemousse et minéral en passant par une excellente acidité mûre qui équilibre le vin avec des notes de miel.
Bonne structure et grande longueur.
Maturité jusqu'en 2018.
Philippe Blanck le 8 avril 2008

Accords mets-vins :

- Les Coquilles Saint-Jacques cuites à la vapeur ou simplement poêlées.
- Accord nuptial avec les huîtres.
- Poissons grillés.
- Cuisine asiatique : sushis, thai, Sichuan.

Presse :

- Note 17/20 -  page 61 - Guide vin 2009 - nos 6400 meilleurs vins de France - GAULT MILLAU.

- Alsace grand cru Schlossberg 2005
les sols granitiques du Schlossberg sont propices à l'expression du riesling. Celui-ci séduit par son nez complexe, fruité et minéral. Il allie structure, finesse et persistance. Les perspectives de garde? Quatre ou cinq ans, et les amateurs de riesling évolués pourront même le faire vieillir plus longtemps.
Le 2002 avait reçu un coup de coeur. (sucres résiduels : 6,5 g/l)
Le guide Hachette des vins 2009

- Alsace grand cru Schlossberg - A boire de 2009 à 2020
le nez est racé, intense et floral, avec une note fumée. La bouche est dense, riche, avec un léger moelleux et une acidité très présente en finale. Un vin minéral à souhait, de grande garde.
Note 16/20 - page 82 - Bettane & Desseauve - Le  grand guide des vins de France 2009


- Alsace - Les grands blancs de la côte Est - Riesling Schlossberg  grand cru 2005
La pureté et la profondeur d'un grand cru issu d'un domaine qui n'a cessé de progresser.
Minéral et "pétrolé". Une réussite.
REGAL - Martin ADEN - OCT/NOV 08

- Les vins : Le Domaine reste un modèle de classicisme sur les rieslings. Les vins brillent par leur limpidité et leur finesse. Le Schlossberg est cristallin et s'exprime dans un style épuré et digeste.
VINS DE FRANCE ET DU MONDE - ALSACE - LA REVUE DU VIN DE FRANCE - LE FIGARO MAGAZINE - 2008

- Ce domaine bien connu vinifie de remarquables Grands Crus comme l'époustouflant Riesling Schlossberg 2005. Mais il prend au sérieux des vins de fruits, faciles à boire, parcequ'ils sont tout aussi représentatifs du vignoble alsacien et rentrent dans l'esprit de plaisir convivial du vin que défend cette famille de vignerons.
Frais, désaltérant, léger mais bien aromatique, ce chasselas 2007 est un authentique vin de soif à boire en apéritif et à table par exemple sur un mont-d'or.
Par Catherine Gerbod - Cuisine et Vins de France - Hors Série - sept/oct 08