FR EN

Wineck-Schlossberg Riesling

2018-12-13 Imprimer Envoyer

Les grands crus

Wineck-Schlossberg Riesling

2002
6 bts de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.

Type du vin : Blanc sec Aromatique
Cépage : Riesling
12,5 % alc/vol
Temperature : 10°- 12°
Conservation : 15 ans
Gault Millau Vin 2007

Terroir :

Les coteaux orientés Sud et Sud-Est, situés entre 280 et 400 m d’altitude sur les bans de Katzenthal, développent un beau vignoble de 27,40 Ha.
Ce sont des sols de granite à deux micas de Turkcheim fortement désagrégé.
La situation de ce grand cru, abrité des vents dominants amène un microclimat particulièrement favorable donnant avec la qualité des sols, des conditions optimales à la production des vins exceptionnels.

Vinification :

L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation des moûts démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes dans le jus et dure en général de 4 à 10 semaines. Elle se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox, pour favoriser l’expression des arômes typiques du cépage. Elevage sur lie en foudre, de 12 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 2 à 3 ans avant d’être commercialisé.
L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles. Elevage sur lie en foudre, de 12 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 2 à 3 ans avant d’être commercialisé.
L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 12 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 2 à 3 ans avant d’être commercialisé.
L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Dégustations :

1ère dégustation :
Robe : nette, limpide. Elle présente un disque fin, quelques larmes. Sa couleur est blanche avec des reflets verts et cristallins.
Nez : on y trouve des notes d'arumes (citron, organge) de fleurs blanches, de violette, finement dentelées.
En bouche : beau découpage. Son attaque est gourmande, fraîche et épicée.
Sa structure est élégante avec une belle acidité mûre avec une retenue finement boisée.
Belle finesse du millésime.
Belle longueur, fin d'avenir.
Commentaire de Frédéric Voné, sommelier A la Cour d'Alsace à Obernai - 29 janvier 2005.

2ème dégustation :
La robe est jaune citron assez dense.
Le nez est assez discret, floral sur des notes de fleur d'églantier.
La bouche est dense, assez mûre avec une belle salinité sur la langue.
Une belle expression tout en finesse du Wineck-Schlossberg, sans la maturité du Sommerberg, la richesse du Schlossberg ou la puissance du Furstentum.
Au final un riesling très typé. Très Bien
Visite au domaine Paul Blanck à Kientzheim - 12 Novembre 2005, lors des 24h du riesling alsacien.
Thierry MEYER - degustateurs.com

2ème dégustation :
Robe d’une très fine teinte jaune d’or clair.
Reflets d’une belle brillance jaune or.
Nez plutôt droit et pour autant avec beaucoup d’allants & d’envies … loin de se relâcher encore ! Exquises notes d’agrumes, de cédrats frais.
A revoir pour l’analyse de fond(s) quasi aurifère …
Bouche d’une étonnante, remarquable fraîcheur.
Structure franche & régulière.
Saveurs complexes & en même temps bien en vie et, encore pleines d’espoir.
Langueur & longueur … à revoir avec anguilles au vert, etc … T° : 11°C.
P.S. : n’envoyer pas tout au Japon, SVP !
Alain SEGELLE - Dégustations commentées à l’occasion d’une soirée bachique ce lundi 27 février 2006

Accords mets-vins :

Servir frais, entre 10 et 12° selon la température ambiante.
A marier avec beaux poissons plats et blancs : Saint-Pierre, turbotin, flétan.
De préférence en automne ou en début d’hiver.

Presse :

- Sélectionné par le guide "Vinomedia 2007"

- "Le Wineck-Schlossberg d'une typicité remarquable, sec, droit et minéral."
Gault Millau Vin 2007


- "Terroir de granit, sur le ban de Katzenthal. Vin droit, tiré par une acidité mûre, sur des impressions d'agrumes, de fleurs blanches et d'épices douces. A garder une dizaine d'années."
Dominique COUVREUR - Le Nouvel Observateur - spécial vins - 15 au 21 septembre 2005.

- "Plein de finesse et d'entrain, sur un léger gras. Bouche étirée."
Numéro spécial - le millésime 2002 - La Revue du Vin de France - Juin 2003.