FR EN

Furstentum Gewurztraminer (VT)

2018-12-13 Imprimer Envoyer

Les Vendanges Tardives

Furstentum Gewurztraminer (VT)

2005
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.
" au nez délicat de rose, de pralin et d'épices douces, moelleuse et élégante en bouche, avec de la pureté et de la profondeur...Le terroir s'impose une fois de plus sur le cépage ....." Note 18/20 - page 81 - Bettane & Desseauve - Le  grand guide des vins de france 2009

Terroir :

Le Grand Cru Furstentum se situe à 400 mètres d'altitude en plein sud.
Il est l'un des derniers îlots, vestige des temps sub-méditerranéens que connu l'Alsace.
La nature du sol y est très caillouteuse, filtrante car la roche mère calcaire y affleure.

Vinification :

Plusieurs semaines après le début des vendanges, les raisins sont récoltés en surmaturité (concentration minimale de 408 g/l).
Le développement de la pourriture noble (Botrytis Cinerea) dessèche naturellement les grappes sur le pied de vigne.
L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin, en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox. Elle démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes sur la peau des baies.
Quant à Botrytis Cinerea, il permet de concentrer les raisins en sucre (30 à 80 g/l de sucres résiduels) et en acidité. Il en résulte un vin liquoreux riche et complexe, au potentiel de longue garde.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 12 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 4 à 5 ans avant d’être commercialisé.
Vous le dégusterez dans les 10 ans pour profiter pleinement de sa fraîcheur aromatique.

Dégustation :

- "Robe jaune pâle à reflets brillants qui indique déjà la concentration.
Au nez, belle persistance aromatique : rose, poivre, net, vif, puissant, exotique, épicé, jolie fraîcheur. Encore très jeune.
En bouche, le vin est suave et équilibré. Ce moelleux si caractéristique des vendanges tardives s’exprime déjà avec des notes de fruits confits et de miel.

Le cépage Gewurztraminer se donne en milieu de bouche avec le lychee et les fruits exotiques. Un support aromatique solide de par son origine (grand cru Furstentum).
L'attaque en bouche est ferme, puis elle est suivie de rondeur, et reste ensuite dominée par l’élégance."
Philippe BLANCK - le 27 septembre 2007


" - Très fine robe à la teinte jaune or claire. Très beaux reflets lumineux, vaillants & subtils à la fois, teintés jaune d’or clair (pâle). Belle brillance.
Nez chaleureux ; odeurs assez généreuses, mais d’une puissance encore sous-jacente, introvertie & on pourrait même dire « fermé » … pour autant que le fond s’annonce bien riche & prometteur.
Mais, ne cherchez pas là un Gewürztraminer qui éclate en arômes.
Tout semble plutôt encore en train de confire avec de discrètes senteurs de cire, de noix fraîches, de pousses de bambous, de pâte d’amandes, voire du tofu & pâté de soja, … .
Bouche dotée d’une belle & grande richesse. Somptueuse volupté dans une étoffe onctueuse.
Exquise harmonie d’un vin généreux & doux sans aucune lourdeur ni excès.
Superbe maîtrise « vendanges tardives » que l’on peut inclure aisément dans un repas gastronomique (sans craindre d’écraser tout sur son sillage & vos papilles)."
Alain SEGELLE - 12 octobre 2007

Les raisins sont récoltés en surmaturité, plusieurs semaines après le ban de vendange, lorsque la concentration en sucre dépasse 400g/l. C'est une vin gras et moelleux, de couleur d'or, à la saveur opulente de musc, de pêche de vigne et de confiture de rose. Il fait merveille à l'apéritif, avec le foie gras et les plats en sauce agre-douce.
17/01/09 - Vins et Viticulteurs Journal du Vigneron - Millésimes du vin - Institut d'Oenologie - 13090 AIX EN PROVENCE

Accords mets-vins :

Ouvert plus facilement à des styles de cuisine « sucré – salée », voire asiatique ; on peut néanmoins également revenir à d’ancestrales recettes culinaires qui n’auraient pas déplu à Monseigneur De Talleyrand, … Timbale de ris de veau & blanc-manger façon Brillat-Savarin à la gelée de fruits (prunes, pommes, poires, coings), à moins qu’une tarte tiède au Coulommiers vous fasse encore plus envie !
T° : 12°C.

Presse :

- Une vendange tardive puissante, au nez délicat de rose, de pralin et d'épices douces, moelleuse et élégante en bouche, avec de la pureté et de la profondeur. La finale est longue, sur le miel et la réglisse. Le terroir s'impose une fois de plus sur le cépage et la surmaturité, pour donner un vin complet qui évoluera bien au vieillissement.
Note 18/20 - page 81 - Bettane & Desseauve - Le  grand guide des vins de france 2009

- Cité page 60 - Les meilleurs vins de France 2009 - Le guide de référence de la Revue du Vin de France.

Note : 89 –« Belle robe lumineuse jaune, plutôt pâle. Arômes profonds d’abricot frais, de fleur d’oranger et de fumé. Très doux, rond et gras; assez suave en milieu de bouche, mais avec ses tonalités minérales. Un style riche, mais la fin légèrement anguleuse révèle une note de noisette. (Par ailleurs, une demi-bouteille fermée à capsule à vis Stelvin était bien pratique, mériterait 90 points.) »
Jul/Aug 07 - By Stephen Tanzer