FR EN

Pinot Auxerrois Vieilles Vignes

2018-12-13 Imprimer Envoyer

Les cépages oubliés

Pinot Auxerrois Vieilles Vignes

2003
6 bts de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.

Type du vin : Blanc sec Aromatique
Cépage : Pinot Auxerrois
13 % alc/vol
Température : 10-12 °C
Conservation : 5 années

Terroir :

Graves, sable et terroirs argilo-calcaires d'exposition sud.

Vinification :

L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation des moûts démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes dans le jus et dure en général de 4 à 10 semaines. Elle se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox, pour favoriser l’expression des arômes typiques du cépage.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 6 à 9 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 1 à 2 ans avant d’être commercialisé. L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Dégustations :

1ère dégustation :
Le nez est discret, avec des notes de fleur d'acacia. La bouche est assez grasse, sèche avec une acidité et des tanins présents. Le bouquet se réveille un peu en rétro-olfaction avec des notes de réglisse et de noisette, ainsi que du caramel en finale. La fin de bouche est un peu alcooleuse. Un vin surmuri qui garde une structure fine en bouche. Bien
Visite au domaine Paul Blanck à Kientzheim - 12 Novembre 2005, lors des 24h du riesling alsacien.
Thierry MEYER - degustateurs.com 

2ème dégustation :
Pinot de caractère
:
Robe de couleur soutenue d’une belle teinte jaune foncé. Beaux reflets. Robe avec un disque épais.
Nez grillé et torréfié. Les parfums sont abricotés presque vanillés. Ils sont suivis de parfums de pêche et de fruits exotiques. Le vin présente des notes de viande blanche, de veau cru !
Attaque puissante avec une structure racée, de la profondeur … Puis, une bouche grasse et minérale qui termine sur une finale de belle acidité et des notes austères torréfiées et grillées.
VIN DE GARDE.
Peut déjà se goûter avec une aération en carafe. Devrait se garder encore quelques années avant de pouvoir pleinement découvri ce vin.
Apogée 2015/2020
Commentaire du 12 juillet 2005 de Frédéric Voné, Sommelier à la Cour d’Alsace à Obernai.

3ème dégustation :
Robe d’une très jolie teinte jaune or claire.
Reflets plaisants, chaleureux, jaune-or clairs.
Nez qui offre des effluves à la fois tendres & discrètes tout en jouant d’une année généreuse.
Senteurs de prunes, Reine-claude, mais aussi d’ananas « à confire » … sur un fond nettement plus racé de panisserie & de croûtes beurrées, d’épices à dominante balsamiques.
Bouche à l’attaque fine & franche à la fois.
On s’active autour d’une très jolie personnalité : avec des ailiers efficaces en fraîcheur, des demi-fonds qui tiennent bien le gras, le terrain & des arrières tout sourires en avant, et qui vous gardent en émoi un temps certain.
Vraiment de quoi faire une belle équipe olympienne, dans l’attente de se congratuler (sans attendre la troisième mi-temps) autour d’une cuisine raffinée & copieuse à la fois, depuis la succulente choucroute & les jarrets de veau, pâtés & aspics en gelée.
Belle bouteille pour épater d’emblée vos hôtes & convives. T° : 10°C.
Alain SEGELLE - Dégustations commentées à l’occasion d’une soirée bachique ce lundi 27 février 2006

Accords mets-vins :

Peut aisément accompagner viandes blanches, volailles.
Brochettes de viande avec un mesclun à l’huile d’olives, amandes, arachides.
Côtes de veau.