FR EN

Patergarten Pinot Gris

2018-12-18 Imprimer Envoyer

Les crus

Patergarten Pinot Gris

2005
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.

Type du vin : Blanc sec Aromatique
Cépage : Pinot Gris
Alcool : 13% alc/vol.
Température : 10-11 °C
Conservation : 10 années
 


Terroir :

Graves, sable et terroirs argilo-calcaires.
Très caillouteux, ce cru est situé dans la vallée de Kaysersberg. Les vignes y bénéficient d'un microclimat qui explique une maturité généralement en avance des raisins. Les vins sont à l'image du terroir, très fruités et précoces.

Vinification :

L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation des moûts démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes dans le jus et dure en général de 4 à 10 semaines. Elle se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox, pour favoriser l’expression des arômes typiques du cépage.

Dégustations :

Très jolie robe à la teinte jaune d’or claire. Elégants reflets scintillants & teintés à l’or fin jaune clair.
Nez doté d’une subtile fraîcheur, rappelant même des notes d’orées forestières, voire d’embruns marins …
Puis, commencent à s’exprimer des senteurs fines, plus sages & suaves, langoureuses de beaux fruits mûrs & pulpeux : coings, poires, kakis, nèfles, … sur des images odorantes encore plus prometteuses ; à suivre … alliant beaux fruits & épices blondes.Bouche à l’attaque plutôt gourmande, à la fois chaste & sèveuse.
Fine étoffe chaleureuse d’un vin encore très juvénile, d’un très bon vin encore bien plus prometteur.Evidement la prestance du Millésime 2005 n’y étant pas indifférente, mais le « climat » Patergarten a & révèlera encore bien de belles prouesses viti-vinicoles.
L’art & la manière, le talent étant ses bonnes grâces, savoureuses adoptions à venir encore.
Beau vin de race (donc) qui, sans aucune signature aristocratique, ne dédaignera pas les rangs & les fauteuils confortables des belles tables tant françaises qu’internationales … .
A essayer avec un soufflé au foie gras& macarons (salés) à la farine de châtaigne. T° : 11°C.
Fi
nale d’une gourmandise qui devrait s’affranchir encore (mieux) plus.
Alain SEGELLE - 19 avril 2007

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 6 à 9 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 1 à 2 ans avant d’être commercialisé. L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Accords mets-vins :

Vin idéal pour un entre-deux de mets gourmands … tout en pouvant même prolonger une fin de repas, entre Brie de Meaux & Charlotte à la poire & aux raisins.

Presse

- Excellent Pinot gris Patergarten 2005, avec des nuances de fruits secs persistantes, de bouche nerveuse et dense à la fois.
Page 56 - LE GUIDE DUSSERT-GERBER DES VINS 2009

- "Un pinot gris sec et très digeste qui possède une bonne densité en bouche avec du gras. Parfait à table là où le sucre résiduel gêne. Note 14/20"
BETTANE & DESSEAUVE - Le grand guide des vins de France 2008


- "Excellent Pinot gris Patergarten 2005, avec des nuances de fruits secs persistantes, de bouche nerveuse et dense à la fois, à ouvrir sur une langouste. "
Le Guide Dussert-Gerber des vins 2008

- "Kugelhopf salé aux escargots à boire avec un Pinot Gris Patergarten du Domaine Paul Blanck.
Elle à table - Septembre 2007.

- "Note : 87 - Au nez, des arômes musqués réticents d’écorce d’agrumes et de résine de pin, plus un soupçon d’épices brunes. Souple, mûr et pas tout à fait sec, avec de bonnes concentration et intensité en bouche mais d’une précision et d’une tenue en bouche moyennes. Sa rondeur au palais est agréable mais le vin est un peu diffus. Finit avec une persistance correcte néanmoins, et laisse une légère impression de tanins.
Jul/Aug 07 - By Stephen Tanzer