FR EN

Schlossberg Riesling 2004 (capsule à vis)

2018-12-12 Imprimer Envoyer

Les grands crus

Schlossberg Riesling 2004 (capsule à vis)

2004
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.

Un vin à maturité doté d’un nez floral complexe et d’une grand précision, sec et acidulé en bouche avec une fine salinité. 16.5/20 2010-2019 (capsule à vis) (17 avril 2010)


Terroir :

Un terroir exceptionnel : le coteau du Schlossberg repose à une altitude de 200 à 300 mètres sur les migmatites de Kaysersberg et le granit intrusif de Thannenkirch, dont les arênes constituent un terroir d'excellente fertilité minérale, sableux grossier et argileux à la fois.
La diversité des minéraux rencontrés (potassium, magnésium, fluor, phosphore) déterminent la finesse et la multiplicité des arômes de ses crus.
En forte pente, le Schlossberg nécessite une culture en terrasse.

Vinification :

L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation des moûts démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes dans le jus et dure en général de 4 à 10 semaines. Elle se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox, pour favoriser l’expression des arômes typiques du cépage.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 12 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 2 à 3 ans avant d’être commercialisé.
L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Dégustation :

1ère dégustation
Couleur : teinte jaune aux reflets brillants blancs et or jaune.
Nez : pêche blanche, des notes florales : jasmin, violette, herbe sèche, finissant sur le zest d'agrumes et l'épice.
Bouche: attaque toute en finesse et fraîcheur.
Un corps ferme et gras presque beurré !
Des saveurs de citron et de pamplemousse mûrs tapissent le palais .
La finale est longue, minérale. Elle termine sur la pomme reinette, le zest d'agrumes et la pierre à fusil.
Un grand classique du Schlossberg
Garde 20 ans, à décanter les 5 premières années
Commentaire du 7 juillet 2006 de M.Philippe BLANCK.

 

2ème dégustation

un vin à maturité doté d’un nez floral complexe et d’une grand précision, sec et acidulé en bouche avec une fine salinité. 16.5/20 2010-2019 (capsule à vis)
Visite le 7 avril 2010 - Thierry Meyer - l'Oenothèque d'Alsace 

Accords mets-vins :

- Les Coquilles Saint-Jacques cuites à la vapeur ou simplement poêlées.
- Accord nuptial avec les huîtres.
- Poissons grillés.
- Cuisine asiatique : sushis, thai, Sichuan.

Presse :

- Issu de vieilles vignes en terrasses, plantées sur un sol granitique caractéristique, un vin racé, où dominent des notes de pain grillé et de tilleul, alliant puissance et distinction, d'une belle ampleur en bouche.
Page 56 - LE GUIDE DUSSERT-GERBER DES VINS 2009

- "Un vin droit et tendu au nez élégant et minéral qui laisse place à une bouche ample très nette. Un grand millésime pour le Schlossberg." Note 16/20
BETTANE & DESSEAUVE - Le grand guide des vins de France 2008


- Vin 2008 - Nos 6000 meilleurs vins de France - GAULT MILLAU -
note 15/20

- "Remarquable Riesling Grand Cru Schlossberg 2004, issu de vieilles vignes en terrasses, plantées sur un sol granitique caractéristique, un vin racé, où dominent des notes de pain grillé et de tilleul, alliant puissance et distinction, d'une belle ampleur en bouche."
Le Guide Dussert-Gerber des vins 2008

- "Sur le millésime 2004, les rieslings atteignent une belle dimension de terroir. Nous avons aimé la pureté du Grand Cru Schlossberg".
Guide La Revue du Vin de France - les meilleurs Vins de France 2008

- Les Alsace
"Parmi les Alsaciens, nous avons retrouvé Paul Blanck à Kientzheim (68240), présent non seulement par ses quatre Grands Crus, dont le Grand Cru Schlossberg (terroir granitique) avec un riesling 2004 très élégant, mais aussi par une gamme complète de vins d'Alsace vinifiés de façon très originale et gratifiante non encore dans le cadre "biologique"
LA GRANDE EPOQUE - 16/30 SEPT 07

- Les vins du sage
"Le profil de vin d'Alsace qu'il faut avoir en cave. Il ne fait pas dans l'exubérance exotique ni dans les sucres cachés en fin de bouche. C'est simplement un grand vin blanc, franc, droit, présent dans ses appuis minéraux plutôt que fruités. Un vin de belle table pour poissons subtilement épicés. A boire sur cinq ans."
Le Nouvel Observateur - 13 sept/19 sept 07

-" le riesling grand cru Schlossberg du Domaine Paul Blanck à Kientzheim est d'une longueur en bouche exceptionnelle tant se prolonge le plaisir qu'apportent les arômes de pamplemousse et de citron qui tapissent le palais. Il s'y mêlent des notes d'iode, de sel, d'épices, un corps ferme et gras, presque beurré, une attaque franche et fraîche. Ce riesling est né dans des vignes plantées en moyenne il y a 40 ans au coeur du lieu-dit Schlossberg, classé grand cru dès 1975..."
Denis Ritzenthaler - Savourer - L'Alsace - Août 2007

"Robe claire et intense aux reflets verts, limpide et brillante. Nez agréable marqué par un caractère fruité et floral rehaussé d'une touche herbacée. Attaque franche et fraîche. Bouche ronde et grasse. Finale douce, équilibrée et harmonieuse. Un vin riche, puissant et bien construit."
A boire à partir de : 2010- Maturité : 2011- À boire avant : 2022 - Note : 18/20
Le Guide Fleurus des Vins 2007

- Arômes - Les vins sont exceptionnels -
"Remarquable Riesling Grand Cru Schlossberg 2004, issu de vieilles vignes en terrasses, plantées sur un sol granitique caractéristique, marqué par son terroir, racé, ample au nez comme en bouche, au nez de noisette. " Patrick Dussert-Gerber et Claude Noaillan - Les grands vins classés - Millésimes 2007

- Note 89 - (12,6 % alcool, 9,8 g/l s.r. et 6,2 acidité) Robe lumineuse vert-citron. Arômes purs et intenses de pierre poudrée, d’ananas et de menthol. Souple, pas totalement sec, et riche ; ce n’est pas la fin de la fin en ce qui concerne la tenue en bouche et la complexité, mais c’est un vin attirant, accessible et persistant. Semble indéniablement mieux équilibré que l’échantillon du Wineck-Schlossberg. Frédéric m’informe que environ 20 % de la récolte fut atteint de botrytis.
Nov/Dec 06- By Stephen Tanzer.