FR EN

Altenbourg Gewurztraminer (VT)

2018-12-18 Imprimer Envoyer

Les Vendanges Tardives

Altenbourg Gewurztraminer (VT)

1998
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.
Type du vin : moelleux
Cépage : Pinot Gris
Alcool : 13,5 alc/vol
Température : 12 - 13 °C
Conservation : 20 années

Terroir :

Le lieu-dit "ALTENBOURG" se situe juste sous le Grand Cru "FURSTENTUM" à 300 mètres d'altitude.
En pente douce, il est de composition argilo-calcaire. Ilôt, vestige des temps sub-méditerranéen que connu l'Alsace. Il produit des vins riches, fins, élégants, avec du corps.
Les caractéristiques olfactives de pétale de roses et notes végétales ou florales sont classiques.

Elevage :

Les vins sont vinifiés dans des cuves en inox, avec un contrôle des températures.
Les levures sont indigènes au terroir.

Dégustations :

1ère dégustation
Couleur
: Grande robe d’une belle teinte jaune or-vert. Beaux reflets chaleureux et translucides à la fois. Scintillance or-émeraude. Grande vitalité.
Nez : d’une grande constance, stabilité – la sagesse du Pinot Gris – avec odeurs entre deux stades de vie sans être hâté d’en quitter la première et encore moins pressé d’en aborder la suivante.
Bouche à la structure sereine. On a vraiment envie de faire plaisir et de se faire plaisir, sans lourdeur ni ecoeurements. D’une fabuleuse volubilité, grâce et d’une exquise enveloppe charnelle… avec un grain de peau sensuellement chavirant.
C’est vraiment charmant et on aurait vraiement envie de tout traduire au carbon 14 et savoir pour combien encore de savoureux frisson (en années-lumière, bien sûr !)
Dégusté le 5 juillet 2002 - Alain SEGELLE.

2ème dégustation
Un arôme de compote de pomme douce à la cannelle, de crème, un soupçon de biscuit au rhum et une petite intrusion d’encaustique comme la cire. S’il est de bonne complexité sa profondeur n’est pas infinie. Harmonieux et bien campé sur une belle homogénéité d’ensemble il fournit au palais des saveurs de gelée de vin blanc d’Alsace et une rétro-olfaction sur le pain d’épices. Longueur honorable.
Apogée : 2004/2006.
Dégusté en août 2002, par Jean-Louis Sampoux et Stéphane Dechevis
- Alsace-Terroir, site dédié au vin d'Alsace.

Accords mets-vins :

Un agréable vin de “dégustation”.
Mérite évidemment d’être décanté.
Foies d'oies naturels.