FR EN

Schlossberg Riesling

2018-12-13 Imprimer Envoyer

Les grands crus

Schlossberg Riesling

2000
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.
Type du vin : Blanc sec Aromatique
Cépage : Riesling provenant de plusieurs vignes âgées de 27, 40 et 64 ans, taillées en Guyot de fin novembre à fin février.
Alcool : 13 % alc/vol
Température : 10 - 12 °C
Conservation : 10 années

Terroir :

Un terroir exceptionnel : le coteau du Schlossberg repose à une altitude de 200 à 300 mètres sur les migmatites de Kaysersberg et le granit intrusif de Thannenkirch, dont les arênes constituent un terroir d'excellente fertilité minérale, sableux grossier et argileux à la fois.
La diversité des minéraux rencontrés (potassium, magnésium, fluor, phosphore) déterminent la finesse et la multiplicité des arômes de ses crus.
En forte pente, le Schlossberg nécessite une culture en terrasse.

Vinification :

L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation des moûts démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes dans le jus et dure en général de 4 à 10 semaines. Elle se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox, pour favoriser l’expression des arômes typiques du cépage.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 12 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 2 à 3 ans avant d’être commercialisé.
L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Dégustations :

1ère dégustation :
Robe : d’une belle teinte jaune or claire ; beaux reflets très brillants, scintillants, or-vert pâles (tout en étant joliment signés)
Nez : D’une exquise finesse, dodelinant de finesse en subtilités aromatiques. Très jolies senteurs à la fois délicates et racées : courgettes, fleur de courgette, potiron et autres cucurbitacées, ainsi que potagères sur fondant de sureau et d’aubépine.
Bouche : à l’attaque fraîche et régulière dans une étoffe élégante et suave.
Beaucoup de finesse et d’intelligence gusto-tactile, associant vivacité, vitalité et richesse pondérées, avec du gras, de la suavité sans lourdeur.
Et une exquise et langoureuse longueur…
C.I.D.D. - Alain SEGELLE - Octobre 2002.

2ème dégustation :
Jaune à reflets verts intensens. S'ouvre bien à l'aération sur des arômes floraux (eucalyptus...) et fruités à dominante agrumes. Attaque vive et puissante, bien sec, avec une bonne matière. De grande structure, avec une colonne acide, ce vin promet de bons moments dans 5 à 10 ans.
Dégustation du jeudi 29 janvier 2004 - Club de dégustation La passion du Vin - Cave Musslin Tresch.

Accords mets-vins :

- Accord nuptial avec les huîtres.
- A marier avec beaux poissons plats et blancs : Saint-Pierre, turbotin, flétan, …
De préférence en automne ou en début d’hiver.