FR EN

Schlossberg Pinot Gris

2018-12-12 Imprimer Envoyer

Les grands crus

Schlossberg Pinot Gris

2002
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.
Type du vin : Blanc sec Aromatique
Cépage : Pinot Gris
Alcool : 13 % alc/vol
Température : 10-11 °C
Conservation : 10 années

Terroir :

Un terroir exceptionnel : le coteau du Schlossberg repose à une altitude de 200 à 300 mètres sur les migmatites de Kaysersberg et le granit intrusif de Thannenkirch, dont les arênes constituent un terroir d'excellente fertilité minérale, sableux grossier et argileux à la fois.
La diversité des minéraux rencontrés (potassium, magnésium, fluor, phosphore) déterminent la finesse et la multiplicité des arômes de ses crus.
En forte pente, le Schlossberg nécessite une culture en terrasse.

Vinification :

Après la fermentation, commence la phase de l'élevage. Cette étape est primordiale pour que le vin affirme sa structure et ses arômes.
Pendant cette période, les fines particules en suspension dans le vin (débris de rafles et de pellicules, levures et substances protéiques) se déposent doucement au fond des cuves pour former la lie. Cette dernière apporte du gras au vin.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 12 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 2 à 3 ans avant d’être commercialisé.
L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Note de dégustation :

D'une belle robe à l'étoffe chaleureuse et son teint finement halé doré respire bon sa riche tonalité.
Reflets d'un bel or paille doré (fond nacré).
Toute la révérence odorante, discrète et pointée à la fois, de fruits étonnament mûrs sans force et tempérament, allant même jusqu'à titiller la fleur de camomille et la feuille de coca.
Bouche dotée d'une sublime attaque onctueuse et fraîche à la fois.
Sans lourdeur et, digne des meilleures entrées succulentes : langoustines, ris de veau, ... et, d'une signature qui se veut aussi ferme qu'élégante ... sur un fond un plus que safrané.
Un très sympathique mélange de fougue et de passion dans un bel écrin de fraîcheur.
Alain SEGELLE - Septembre 2005

Accords mets-vins :

- Poissons aux goûts prononcés, sandre aux nouilles.
- Gibiers(à plumes) de choix (faisans à la vigneronne) et abats nobles.
- Fromages mi-affinés.
- Desserts point (trop) sucrés.
-Très jolie harmonie avec une tranche de foie de veau braisée et déglacée au vinaigre de Xerès, accompagnée d'un peu de choucroute et pâtes fraîches. Puis sur une part de Bleu de Gex à coeur... Alain Segelle

Presse :

- Ample, forte structure et minéralité.
Sec : déconcertant et emballant.
Numéro Spécial - Le millésime 2002 - La Revue du Vin de France - Juin 2003.