FR EN

Patergarten Riesling

2018-12-13 Imprimer Envoyer

Les crus

Patergarten Riesling

2003
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.

Type du vin : Blanc sec Aromatique
Cépage : Riesling
12,5 % alc/vol.
Temperature : 10-12 °C
Conservation : 7 années

Terroir :

Graves, sable et terroirs argilo-calcaires.
Très caillouteux, ce cru est situé dans la vallée de Kaysersberg. Les vignes y bénéficient d'un microclimat qui explique une maturité généralement en avance des raisins. Les vins sont à l'image du terroir, très fruités et précoces.

Vinification :

L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation des moûts démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes dans le jus et dure en général de 4 à 10 semaines. Elle se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox, pour favoriser l’expression des arômes typiques du cépage.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 6 à 9 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 1 à 2 ans avant d’être commercialisé. L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Dégustations :

1ère dégustation :
Nez de mangue et fruit de la passion, délicat et tout en finesse.
En bouche, la mangue domine et se retrouve mêlée à la minéralité du terroir sublimée par la fraicheur citronnée et naturelle du cépage riesling.
Un grand moment nous attend avec ce vin au charme incontestable.

2ème dégustation :
La robe est jaune assez profond avec des reflets verts.
Le nez est mûr, épicé, légèrement beurré avec des notes de citron confit.
La bouche est grasse et sèche avec une acidité moyenne. La finale est assez longue et parfumée sur des notes de rose et d'anis.
Un vin à garder encre un peu. Bien
Visite au domaine Paul Blanck à Kientzheim - 12 Novembre 2005, lors des 24h du riesling alsacien.
Thierry MEYER - degustateurs.com

3ème dégustation :
Robe d’une belle teinte jaune or claire.
Beaux reflets lumineux avec beaucoup d’élégance & de richesse.
Jambes & larmes (surtout) somptueuses, chaleureuses.
Nez d’un fin aréopage d’arômes, allant du floral frais aux épices (quasi) nobles … tellement c’est bon et beau … et je ne vous dis encore rien de la bouche !
Bouche d’une succulente fraîcheur avec une fine envolée gusto-tactile, laquelle offre à chaque tour de langue de bien sympathiques sensations … tout en cachant encore de savoureuses découvertes & sensations.
Exquise fraîcheur. Epatant pour dorade et bar de ligne, voire caviar & boutargue. T° : 10-11°C.
Alain SEGELLE - Dégustations commentées à l’occasion d’une soirée bachique ce lundi 27 février 2006

Accords mets-vins :

Les entrées les plus diverses seront à la fête avec ce vin, du carpaccio de poisson ou de viande au crustacé ou une simple salade d'été.
Le charme de ce vin s'exprimera également sur les viandes blanches ou les poissons accompagnés ou non de sauces les plus exotiques.
Flattez vos plats avec ce vin, un homard ou une langoustine n'auront rien à y redire.

Presse :

- "Sur les sables graveleux de Kientzheim, un riesling minéral aux notes de fruits exotiques. Croquant, craquant.
A garder quelques années."
Dominique COUVREUR- Le Nouvel Observateur - Spécial vins - N° 2132 du 15 au 21 septembre 2005.