FR EN

Chasselas (capsule à vis)

2018-12-12 Imprimer Envoyer

Les cépages oubliés

Chasselas (capsule à vis)

Alsace
2014
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.
Un beau vin de soif, frais et "spretzig " 

Terroir :

Graves, sable et terroirs argilo-calcaires d'exposition sud.

Vinification :

L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation des moûts démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes dans le jus et dure en général de 4 à 10 semaines.
Elle se déroule à température contrôlée dans des cuves en inox, pour favoriser l’expression des arômes typiques du cépage.

Elevage :

Après la fermentation, commence la phase de l'élevage. Cette étape est primordiale pour que le vin affirme sa structure et ses arômes.
Pendant cette période, les fines particules en suspension dans le vin se déposent doucement au fond des cuves pour former la lie. Cette dernière apporte du gras au vin.

Dégustation :

Robe : Robe jaune clair, brillant.

Nez : nez floral  et fin, notes d'agrumes et minéralité persistantes.

Bouche : attaque fraîche, pomme et pêche des vignes et fine bouche qui finit sur une note d'amande et de minéral. 

Un beau vin de soif, frais et "spretzig " 

 Accords mets-vins :

Avec de la fraîcheur & du gras, beau vin gourmand, à servir bien frais T° : 7-8°C, mais pas glacé et, à déguster pour lui seul en guise d’apéritif ou en accompagnement de petites fritures du Lac … ou des bords de Rhin, de la Moselle, … et une large gamme de fromages pas ou peu affinés.


Echelle de perception sucre/acide :


Cette échelle est subjective, elle dépend de votre perception du sucre et de l'acidité. Chacun sucre son café différemment, chacun va avoir un seuil de perception et de l'acidité et du sucre qui lui est propre. 
Notre engagement par cette échelle est le résultat de la perception de la sucrosité par une dégustation. Ces indications sont données pour une période de trois ans. Après ce temps, la perception de la sucrosité peut évoluer.

Presse :