FR EN

Patergarten Riesling (capsule à vis)

2018-12-13 Imprimer Envoyer

Les crus

Patergarten Riesling (capsule à vis)

Alsace
2012
1 bt de 0.75 L Stock épuisé
Port offert à partir de 24 bt.
Avec sa capsule à vis, un blanc à la bouche élégante...

Terroir :

Graves, sable et terroirs argilo-calcaires.
Très caillouteux, ce cru est situé dans la vallée de Kaysersberg. Les vignes y bénéficient d'un microclimat qui explique une maturité généralement en avance des raisins. Les vins sont à l'image du terroir, très fruités et précoces.

Vinification :

L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin grâce à un pressurage pneumatique. Ce pressurage lent respecte le raisin en évitant l’écrasement des rafles et des pellicules.
La fermentation des moûts démarre spontanément grâce aux levures indigènes présentes dans le jus et dure en général de 4 à 10 semaines. Elle se déroule à température contrôlée dans des foudres de bois avec les levures du terroir, pour favoriser l’expression des arômes typiques du cépage.

Elevage :

Elevage sur lie en foudre, de 6 à 9 mois.
L’élevage sur lie apporte du gras au vin. D’autre part, l’oxygène qui traverse les parois du bois permet une lente oxydation du vin, qui favorise l’épanouissement de ses arômes.
Le vin est ensuite mis en bouteille, où il est élevé 1 à 2 ans avant d’être commercialisé. L'élevage en bouteille intervient aussi dans l’évolution du vin. Ici, c'est le phénomène inverse de l'oxydation qui se produit : des réactions à l’abri de l’air développent le bouquet, tout en lui donnant des nuances plus subtiles.

Dégustation :

Un riesling frais nerveux au nez d’agrumes, franc et acidulé en bouche avec une bonne densité. 
Un riesling très sec à la finale sur les amers du pamplemousse, parfait à table. 
Ne pas hésiter à le garder encore deux à trois ans

Philippe BLANCK - 13/04/2014


Accords mets-vins

Langouste, sandre, anguille, quenelles de brochet, poissons.
Petites nages de poissons, poissons de rivière, poissons marinés.

Echelle de perception sucre/acide :

Cette échelle est subjective, elle dépend de votre perception du sucre et de l'acidité. Chacun sucre son café différemment, chacun va avoir un seuil de perception et de l'acidité et du sucre qui lui est propre. Notre engagement par cette échelle est le résultat de la perception de la sucrosité par une dégustation. Ces indications sont données pour une période de trois ans. Après ce temps, la perception de la sucrosité peut évoluer.
Position 4/10 : sec tendre : Riesling, pinots gris et gewurztraminers jeunes avec un peu de gras, pinot auxerrois jeune, d'année froide.

Presse :

- Avec sa capsule à vis, un blanc à la bouche élégante fort d'une belle amertume en finale.  La sélection de l'Auvergnat de Paris.
"L'Auvergnat de Paris - l'Hebdo jeudi 31 octobre 2013