FR EN

Nos vins dans les guides, presse. Nos distinctions.

Philippe Blanck, vice-président de la Confédération des Vignerons indépendants français.

Le congrès des Vignerons indépendants, qui s'est déroulé les 15 et 16 avril à Béziers (Hérault), a présenté à près de 500 vignerons des pistes pour que la France rattrape son retard en matière d'oenotourisme, le tourisme lié au vin, source de complément de revenu.
Comment développer l'oenotourisme, source de complément de revenu et vecteur efficace de communication sur le vin ? Le congrès des Vignerons indépendants a étudié des pistes, à l'aide d'exemples de réalisations en France, de témoignages sur ce qui se fait à l'étranger et de conseils d'observateurs extérieurs. Pour accrocher le regard des touristes, il faut être démarqué de tout ce qui évoque la standardisation. "Inutile de chercher à faire comme le voisin. Il vous faut un projet personnel", a indiqué Philippe Blanck, vice-président de la Confédération des Vignerons indépendants français, et vigneron en Alsace.
16/05/2014